user_mobilelogo

Perte de poids ...

 

« En rentrant à la maternité pour l'accouchement, j'étais toujours indécise entre allaitement et biberon de lait maternisé. Après 3 tétées d'essai, l'allaitement m'a paru une évidence.

Je suis rentrée de la maternité à 3 jours avec mon fils Ruben qui n'avait pas pris ni perdu du poids à sa sortie. Puis il a commencé à perdre doucement mais régulièrement du poids pendant une semaine : à 10 jours il avait perdu 10 % de son poids.
Margaret m'a été conseillée par ma sage-femme. Je crois que nous nous sommes vues le lendemain de mon appel.

 

Le rendez-vous s'est bien déroulé, dans le calme, malgré mes appréhensions (conseillère en allaitement, ça existe vraiment ?).
Après une série de questions, Margaret a pris le temps de regarder comment se déroulait l'allaitement entre mon bébé et moi, puis à mis son doigt dans la bouche de Ruben.
Il en résultait un frein de langue et un frein de lèvre supérieure probablement trop serrés, ce qui empêchait mon bébé de boire correctement.
Elle m'a également montré des vidéos sur une bonne prise du sein et une mauvaise prise du sein pour essayer de voir et ressentir quand mon bébé tétait correctement.
Margaret m'a également donné des astuces à appliquer dans la mesure du possible pour aider à une meilleure prise du sein.>

 

Bilan du rendez-vous :
- Un rendez-vous pris sur Paris pour vérifier le frein de langue et de lèvre avec un ORL sensibilisé à l'allaitement.
Le frein de langue a été coupé (si cela ne suffisait pas il aurait fallu revenir pour couper le frein de lèvre). En 5 jours j'ai pu voir de légers progrès au niveau de la succion de mon bébé.
- Un rythme très soutenu, recommandé par Margaret, la semaine suivant notre rdv pour relancer la lactation de la maman et nourrir bébé. Toutes les 3h (jour et nuit), il fallait 1: donner un biberon de lait en poudre ou maternel pour nourrir mon bébé. Cela se faisait avec une petite sonde au bout du doigt pour garder le même principe de succion que le sein. 2 : donner alternativement les seins à bébé puis 3: tirer mon lait avec une machine pour relancer et augmenter ma production de lait. Je suis passée de 5-10ml en 45 min à 50ml en 30min en 8 jours à peu près.
- Après 8 jours, je suis passée à 6 boires par jour uniquement avec biberon de lait maternel via la sonde au petit doigt (plus de tétées directes pour soulager les mamelons car les coques d'allaitement empêchaient mon bébé de téter correctement).
- Puis allaitement mixte au sein et biberon de lait maternel, puis allaitement au sein seul.
- Margaret a gentiment pris la peine de m'appeler quelques semaines après notre rendez-vous pour savoir si j'avais des questions.

Conclusion :
En quittant la maternité, on se sent un peu seule face a la montée de lait et à l'allaitement. Margaret m'a permis de mener ce projet d'allaitement jusqu'au bout. La complicité qui s'est créée avec mon fils pendant ces moments a été un véritable bonheur et je recommencerais tout si c'était à refaire.

Il m'aura fallu 4 semaines après la naissance de mon fils pour allaiter correctement et 6 semaines au total pour que l'allaitement devienne un plaisir.


L'investissement personnel a été certes difficile, mais je n'ai repris le travail qu'au 5 mois de mon fils qui est depuis au biberon de lait maternisé.
Je conseille de prendre contact avec Margaret dès que les premiers soucis liés à l'allaitement arrivent pour redémarrer sur de bonnes bases rapidement et vivre des moments uniques avec son bébé. »

 

Florence, maman de Ruben

 

Contactez-moi

Margaret Dickason-Clar, Consultante en lactation certifiée IBCLC

Consultations dans les Yvelines (78) et dans les Hauts de Seine (92)

 

En Savoir Plus